Le ministère de l’Environnement appelle à éviter l’abattage anarchique dans la rue

Le ministère de l’Environnement a appelé jeudi les citoyens, à quelques jours de l’Aïd el-Adha, à éviter l’abattage anarchique dans la rue, devant les immeubles et dans les lieux publics, afin de préserver l’environnement et parer les infections.

L’abattage anarchique dans les rues, devant les immeubles et dans les lieux publics pollue l’environnement et infecte les viandes en raison de la poussière, le sol et les transmetteurs de maladies qui pourraient favoriser la prolifération de quelque 300 maladies, a mis en garde le ministère dans un communiqué.

Le ministère souligne à ce propos la nécessité de prendre des précautions afin d’éviter la contamination des maladies transmissibles entre l’être humain et l’animal dans les marchés de bétails, les fermes et les points de rassemblement de bétails notamment avec la chaleur. A cet effet, Il recommande aux citoyens de porter des gants, des masques, des visières, de laver les main avec l’eau et le savon après chaque contact avec les cheptels.

Les marchés de bétails constituent des espaces propices pour la transmission des épidémies de l’animal à l’Homme à travers le contact direct avec les cheptels contaminés outres les insectes et les puces, rappelle le communiqué qui insiste sur le respect des points de vente afin de limiter l’ampleur de la pollution.

Et de souligner l’importance d’égorger les bêtes dans les abattoirs agréés et contrôlés par les vétérinaires afin de s’assurer de l’examen du cheptel avant et après l’égorgement et de ne pas recourir aux bouchers ambulants qui ne respectent pas les normes d’hygiène.

Le ministère de l’Environnement a rappelé la nécessité de se débarrasser des déchets résultant du sacrifice du mouton en observant les règles d’hygiène de mise, c’est-à-dire en plaçant ces résidus dans des sacs étanches avant de les jeter dans les lieux réservés à cet effet.

En sus de polluer l’environnement, le jet anarchique des déchets pèse sur les agents d’hygiènes qui seront obligés de prolonger les heures de travail le jour de l’Aid, a ajouté le communiqué, recommandant, dans ce sens, de respecter les horaires de collecte des ordures et de collaborer avec les agents d’hygiène.

Par ailleurs, le ministère invite la société civile à œuvrer pour la sensibilisation, l’orientation et l’encadrement des citoyens avant, durant et après l’Aïd el-Adha à travers les campagnes de sensibilisation, a conclu le communiqué.