Tamanrasset: les jeunes appelés à monter leurs propres micro-entreprises

Les jeunes de Tamanrasset sont appelés à s’impliquer dans la préservation de l’environnement à travers la création de micro-entreprises activant dans la gestion des déchets, du tri et du recyclage, a affirmé mardi à Tamanrasset, la ministre de l’Environnement, Samia Moualfi.

S’exprimant lors d’une rencontre avec les représentants de la société civile et les associations activant dans le domaine de l’environnement, la ministre a estimé que ces entités revêtent une importance particulière dans l’accompagnement des efforts de l’Etat en matière de préservation de l’environnement, en plus de leur contribution à générer des emplois.

Mme Moualfi a invité le secteur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à accompagner cette démarche par l’introduction de filières et spécialités, au niveau de l’université Hadj Moussa Akhamoukh à Tamanrasset, dédiées à la gestion des déchets.

La ministre a appelé, en outre, les différents acteurs (collectivités locales et société civile) à s’impliquer dans cette approche pour appuyer les efforts de l’Etat en termes de protection de l’environnement.

Les participants à cette rencontre ont mis l’accent, pour leur part, sur l’action participative dans la gestion des déchets ménagers notamment pour éradiquer les points noirs altérant l’image des cités et des quartiers de la ville de Tamanrasset et requérant une intervention “urgente”.

L’impérative coordination, et de manière efficiente, entre les différentes parties impliquées dans la collecte et le ramassage des déchets et les associations activant dans le domaine de l’hygiène pour lutter contre les phénomènes négatifs nuisibles à l’environnement, a été ainsi soulignée par les participants.

Ils ont suggéré, à ce titre, l’élaboration d’un plan “plus performant” de gestion des déchets, s’articulant autour de l’implication de l’ensemble des acteurs concernés, l’intensification des campagnes de sensibilisation et la prise de mesures dissuasives pour lutter contre les comportements portant atteinte à l’environnement.

La ministre de l’Environnement s’est auparavant enquise d’un projet de réalisation d’un parc à l’entrée de la ville de Tamanrasset, couvrant une superficie de 12 ha et englobant des espaces verts et une aire de détente et de loisirs pour les familles.

Elle a donné des instructions pour aplanir les contraintes administratives en vue d’accélérer la mise en exploitation de cet espace de détente et de loisirs à la satisfaction de la population locale.